Les étonnants bénéficiaires belges de l'aide agricole européenne

0

Plus de 219,670 millions d'euros: voilà la somme totale que se sont partagés diverses entreprises, pouvoirs locaux, organisations et associations belges suite au versement d'aides liées à la politique agricole commune. Communément dénommée PAC, cette politique européenne ambitionne de soutenir directement les agriculteurs et le développement rural. Mais lorsqu'on épluche la liste des bénéficiaires belges de ces aides, on y retrouve des organisations parfois étonnantes.

(Foto Lee Cannon)

Une plaque avec l'inscription "Farm use" (Photo: Lee Cannon/ Flickr-CC))

Et ce n'est un secret pour personne: la politique agricole représente une part importante du budget de l'Europe (40%), l'Europe lui consacrant 60 milliards d'euros chaque année. Le site BelPA a rendu public, ce 30 avril 2013, l'identité et les montants perçus par tous les bénéficiaires belges pour la période 2011-2012. On y apprend qu'ils ont été très précisément 6.712 à percevoir une aide s'élevant en moyenne à 32.729 euros.

La subvention la plus importante - près de 24,5 millions d'euros - a été versée à LAVA, un rassemblement de cinq grands revendeurs de fruits et légumes en Belgique, présent dans nos magasins sous le label de qualité "Flandria". La plus petite somme - 4,42 euros - a quant à elle été captée par le CPAS de Waremme.

Si vous désirez savoir qui dans votre région ou commune bénéficie également d'une aide agricole européenne, il vous suffit d'utiliser le moteur de recherche développé sur le site BelPA.

CPAS et écoles bénéficiaires

En plongeant dans la liste des bénéficiaires, on y voit parfois apparaître des organisations inattendues. C'est notamment le cas pour 360 CPAS et autres organisations à caractère "social". Ces organismes ne perçoivent pas directement de l'argent, mais l'équivalent en "nature" (lait et autres aliments). Pour la période 2011-2012, la Belgique a pu compter sur une enveloppe européenne de 11 millions d'euros pour ces aides en nature.

Ces CPAS ont en moyenne touché l'équivalent de quelques dizaine de milliers d'euros. Sauf le CPAS d'Uccle, qui déjoue la règle avec 191.000 euros perçus. D'après nos premières recherches, la mise en place d'un système centralisé de gestion de ces fournitures par le CPAS pour l'ensemble de la commune permet d'expliquer ce montant élevé.

Autre élément frappant: le nombre important d'écoles qui bénéficient de ces soutiens agricoles européens. Il s'agit ici de permettre aux écoles et à leurs élèves de se fournir en lait à un prix abordable.

Noms étranges

La grande majorité de ces aides arrivent évidemment dans la comptabilité d'entreprises et exploitations actives dans le secteur agricole ou de l'alimentation. Pour d'autres organisations apparaissant dans la liste, les liens qu'elles pourraient entretenir avec la politique agricole commune sont directement moins évidents. Nous en avons contacté quelques-unes afin de comprendre le pourquoi de leur présence sur cette liste:

Belgian Border Collie Club: 1.050 euros

Erik Daems, trésorier du club:

"Nous possédons 17 agneaux et 63 brebis pour l'entraînement de nos chiens de berger. Il s'agit d'une race en voie d'extinction en plus. Voilà pourquoi on a pu recevoir un subside de l'aide agricole européenne et un peu d'argent de la Flandre aussi."

"Travaux paroissiaux" dans la paroisse de Moorsel: 9.980 euros

Jan Van Driessche, président:

"Ce subside va à la construction d'une salle polyvalente pouvant servir à toutes les associations du village. Elle fournira aussi un espace pour la Jeunesse catholique rurale (KLJ)."

L'association belge des tireurs à la corde: 33.892 euros

Jan Lenaerts, président de l'association:

"Il s'agit de construire un espace, comme un grand hall, afin de pouvoir y tirer à la corde, organiser des initiations et héberger des personnes porteuses d'un handicap. C'est un projet qui s'élève à 140.000 euros dans le cadre du développement rural."

La maison des jeunes "'t Ontkrooid" à Arendonk: 90.957 euros

La maison des jeunes a reçu ce montant afin de rénover le bâtiment où elle est installée. Avec l'aide du programme Leader et du soutien des autorités flamandes.

Unizo Westhoek à Furnes: 48.975 euros

La cellule "Flandre Occidentale" de l'organisation patronale Unizo a reçu le montant de 48.975 euros pour le projet "Un village qui entreprend" ayant pour objectif d'améliorer la qualité de vie dans les villages en permettant aux habitants et entrepreneurs d'échanger leurs idées. Le projet s'est étendu dans une trentaine de "centres" ruraux.

Le bureau de graphisme "Geert Lefevere": 12.377 euros

Le bureau a réalisé une étude de marché pour un client actif dans le secteur de la construction.

Le théâtre amateur "Opendoek": 26.222 euros

Le théâtre a perçu un subside européen dans le cadre du développement rural, utilisé dans l'organisation de workshops dans un ferme.

L'abbaye Der Norbertijnen à Averbode: 76.854 euros

L'Europe a investi cette somme afin de rénover le bâtiment, l'hectare de terrain qui l'entoure en y installant des bancs, un étang, une nouvelle signalétique. Mais aussi pour construire les installations nécessaires à rendre le lieu plus accessible aux moins valides.

"Audio Video Studio Television" de Flandre Orientale: 57.051 euros

La chaîne de télévision locale AVS a perçu plus de 57.000 euros pour réaliser des programmes autour du monde agricole.

Des champs sous les nuages (Photo: Thadd Selden/ Août 2008/ Flickr-CC)

Des champs sous les nuages (Photo: Thadd Selden/ Août 2008/ Flickr-CC)

 

Lees dit artikel in het Frans